La course contre les chances

 (Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

(Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

Devenir champion de motocross n’est pas facile : grandes vitesses, terrains accidentés, accidents fréquents et équipement de protection limité ne facilitent en effet pas la tâche. Devenir champion de motocross quand on est une femme est encore plus difficile car ce sport est dominé par des athlètes masculins.

Mais pour Tanya, jeune pilote de motocross de 13 ans originaire du Zimbabwe, refuse d’être intimidée. Elle adore les montées d’adrénaline que lui procurent les envolées sur sa moto et se délecte dans des défaites qu’elle impose aux garçons: « Je crois que ma partie préférée dans ce sport, est quand je suis en compétition avec des garçons ; avant que la course ne commence, ils me disent parfois “Oh tu es une fille, tu n’y arriveras pas”. Mais quand j’enfourche ma moto, je leur montre qui je suis vraiment. »

 (Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

(Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

Malheureusement, Tanya ne peut pas participer à des compétitions aussi souvent qu’elle le veut. « Au Zimbabwe, il n’y a que 12 courses [par an] » explique-t-elle. « Aux États-Unis et au R.-U., il y a des courses tous les week-ends. » Moins d’opportunités de participer à des compétitions signifie moins d’expérience. Tanya est donc désavantagée par rapport à ses pairs, dont la vaste majorité est originaire des États-Unis ou d’Europe.

Alors que Tanya tente de devenir la première femme championne de motocross d’Afrique, elle est confrontée au défi suivant : comment peut-elle devenir la meilleure au monde dans un domaine qui n’est pas populaire au sein de sa communauté ?

Pour commencer, Tanya doit s’assurer qu’elle tire profit des compétitions qui lui permettent de vraiment montrer ce qu’elle sait faire. Ce qui signifie qu’elle doit s’entraîner. Beaucoup. Le motocross est l’un des sports mondiaux les plus exigeants qui soient au niveau physique. Manœuvrer une moto lourde sur des terrains vallonnés tout en pilotant à des vitesses élevées nécessite de l’agilité, de la force et de l’endurance. Quand Tanya n’est pas sur sa moto, elle court, fait du vélo, soulève des poids ou fait du crossfit pour rester dans une forme optimale.

Ses efforts payent puisque cette jeune pilote fait les gros-titres dans le monde entier. Elle a gagné une médaille d’or lors du motocross des nations F.I.M en Afrique du Sud et de bronze lors du championnat de motocross national pour les filles britanniques. Le Conseil du Sport de l’Union Africaine l’a récemment couronnée sportive junior de l’année.

Tanya est entrée dans l’histoire l’an dernier en devenant la première pilote féminine à gagner une série lors du championnat de motocross national des enfants au Royaume-Uni. Mais ses projets consistant à participer à nouveau à cette course prestigieuse cette année et à défendre sa médaille de bronze n’ont pas abouti car elle n’avait pas suffisamment de sponsors pour couvrir le coût du déplacement.

 (Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

(Gracieuseté de Tanya Muzinda Facebook)

Pour l’aider dans ses succès et ses déceptions, Tanya peut compter sur sa famille et un groupe d’amis proches qui se sont surnommés #TeamTanya. Ses parents et ses plus jeunes frères et sœurs mènent l’équipe de ses supporteurs à chaque course. Stefy Bau, légendaire pilote de motocross et mentor de Tanya, offre à la jeune fille ses conseils d’une ancienne championne. Et partout dans le monde, des fans se rallient pour aider la jeune fille de 13 ans en faisant des dons en ligne.

Tanya sait que devenir la première star féminine de motocross africain sera difficile. Elle doit non seulement s’entraîner pour devenir la meilleure mais se battre également pour les ressources et l’accès dont nombre de ses pairs bénéficient naturellement. Le chemin est semé d’embûches mais la passion de Tanya pour ce sport l’aide à garder le cap. Après tout, cette pilote de motocross est habituée à être une pionnière.

This article is available in Arabic, English and Spanish.


Like what you’re reading? Subscribe to Assembly to get girl-powered posts delivered to your inbox twice a month.


 
IMG_7320.JPG

ABOUT THE AUTHOR

Tess Thomas is editor of Assembly, a digital publication and newsletter from Malala Fund. She loves books, cats and french fries.